nos étoiles filantes...

             Nés à el Gara ou ses régions :

°MOHAMED SABILA :

Le philosophe marocain, Mohamed Sabila

Né à Ouled Zidane - région d'el Gara en 1942 , le Professeur . Docteur . Mohamed Sabila est l´une des figures philosophiques marocaines brillantes, qui ont influencé positivement la philosophie dans le monde arabe en général et au Maroc en particulier. Sa ligne droite depuis les années 70 du dernier siècle est de fonder les bases de la Modernité philosophique et intellectuelle dans le tissu culturel marocain et arabe, d´une manière consciente, critique et responsable. La base de ce travail de fourmis est certes, son ouvrage : « L´Idéologie. Vers une conception d´ensemble », publié en 1993. Cette publication qui lui a demandé plus de 15 ans de laboure est la manifestation explicite de la maitrise de sa discipline, c´est elle qui l´a conduit à sonder la pensée occidentale et à jeter les ponts vers la pensée arabe et à comprendre que la Modernité philosophique est essentielle pour s´intégrer et agir dans le monde moderne, puisque les remparts de la pensée traditionalistes et traditionnelles des pays arabo-musulmans, seront à moyen terme complètement démonter par la Modernité.

Ses champs de bataille furent nombreux : philosophie politico-sociale, religion, sujets d´éducation, participation de la femme activement dans la société etc. Son cheval de bataille fut le respect de l´autre opinion et l´entrée en dialogue avec elle. Son « sabre » de bataille fut la critique rationnelle constructive et objective et la patience aux « intrigues » de la pensée elle-même. Cette passion de philosopher, de l´utilisation de la raison, de la mise en question des cadres établis et de l´amour de la contemplation l´ont encouragé à tissé un réseau intellectuel autour de lui et à défendre l´enseignement de la philosophie dans les nouvelles facultés et dans les lycées marocains.

Le dialogue des cultures ne fut jamais un concept « bidon » dans sa pensée. Au contraire, la pratique sur le terrain de cette vertu philosophique l´a mené à maintes reprises et dans les pays musulmans et dans les pays occidentaux. Sa conviction que le monde peut vivre en paix, que les cultures peuvent se compléter, que les nations sont en majorité victimes de leurs régimes quand elles sont forcées de mener des guerres, se reflète dans plusieurs de ses textes.

Auteur entre autres de : « Amchaj », « Li Siyasa Bi Siyasa », « Al Hadata wama Baad Al Hadata », « Al Maghrib fi mouajahat Al Hadata », « Madarat Al Hadata »,

Diplômes

1968 Licence en philosophie, faculté des lettres à rabat.
1974 Doctorat de troisième cycle en philosophie, faculté des lettres à Rabat.
1992 Doctorat d’état, faculté des lettres à Rabat.


Expérience professionnelle

1976-1980 Chef du département de : Sociologie – Psychologie – Philosophie. (Fès).
1980-1990 Consultant auprès de l’Organisation Arabe de la Culture et des Sciences.
1985-1999 Membre du Conseil Panarabe de la Culture.
1996 Coordinateur du projet exécuté par l’Organisation Arabe de la Culture et des  Sciences  « Encyclopédie des Sciences de l’Homme ».    
1990 Consultant et traducteur après du C.N.J.A
1990-2000 Consultant auprès du Ministère des Droits de l’Homme.
1990-2000 Membre du comité de rédaction de plusieurs revues et journaux dont 
« Al Wahda » et « Azzaman ».
1990-2000 Consultant auprès de l’Organisation Islamique de la Culture et des Sciences
(Directeur de projet et traducteur).
1190-2001  Chroniqueur au journal « Al Hayat » (Londres) et « Peuple Arabe » (Paris).
Depuis 1998  Président de l’Association Marocaine de Philosophie.
Depuis 1998 Rédacteur en chef de la revue « Madarat »
Depuis 2000 Membre du comité exécutif de l’Organisation Panarabe de Traduction (Beirut)

 

ŒUVRES (En Arabe) 

1987 Enjeux de la modernité. (Okad-Rabat)
1993 L’idéologie.  (Casablanca)
1999 Droits de l’homme et démocratie. (Tanger)
2000 Le Maroc face à la modernité. (E.Azzaman. Rabat)
2000 Par la politique pour la politique. (Afrique Orient. Casablanca)
2000 La modernité et la postmodernité. (E.Toubkal)

 

TRADUCTIONS

1972 Philosophie et politique de Louis Althusser. (Rabat).
1979  Les fondements philosophiques de la psychanalyse. (Al Aman. Rabat).
1984 L’être – la technique – la vérité de Heidegger  (Casablanca-Beirut).
1987 Les grands problèmes de la philosophie (Collectif) (Rabat).
2000 La psychanalyse de Catherine Clement. (E.Azzamane).   
   

 

à suivre d'autres célébrités

 

 

°SOUFIANE ALLOUDI 

(joueur international de football)

A la découverte de Sofiane Alloudi ! Alloudi a fait ses début à la Renaissance El Gara, club de sa ville natale, à l'age de 16 ans. En 2002, il est transféré pour 50.000 dirhams ( € 5000 ) au Raja de Casablanca, club avec lequel il remportera une Coupe de la CAF, une Ligue des Champions arabes, un titre du championnat du Maroc et deux coupes du Trône et se révélera sur le plan national comme l'un des meilleurs attaquants du Maroc.

 

 

 

Carrière :

1995 - 1998 : Entrainné par Soufiane Benameur

1999 - 2001 : Maroc  Renaissance El Gara

2001 - 2002 : Maroc  CSM Bus Casablanca

2002 - 2007 : Maroc  Raja de Casablanca

Depuis 2007 : Modèle:Country alias Émirats Arabes Unis  Al Ayn Club

Après retours au Raja de casablanca

Palmarès

2002 : Finaliste de la Ligue des Champions de la CAF

2002 : Vainqueur de la Coupe du Trône

2003 : Vainqueur de la Coupe de la CAF

2004 : Champion du Maroc

2005 : Vainqueur de la Coupe du Trône

2005 : Vice-Champion du Maroc

2006 : Vainqueur de la Ligue des Champions arabes

Distinctions personnelles

2007 : Élu sportif de l'année au Maroc.

2005 - 2006 : élu meilleur joueur du raja par les supporters.

ANECDOTE:

Soufiane manifeste sa joie après chaque but en faisant un geste de ses mains comme si il se mettait du gel sur ses cheveux, car longtemps il a été taquiné par ses coéquipiers sur le fait qu'il en met beaucoup avant chaque matchs.

N.b: Selon les sources d'el GaraWeb , ce gel ,Alloudi l'achete régulierement à El Gara et nulle part ailleurs et plus précisement à la boutique Chez Alaa à Hay Al Masjid (il en achette plusieurs tubes pour pouvoir les porter avec lui ou qu'il aille)...

 

 

 °OULAD EL BOUAZZAOUI

(groupe de musique chaabi)

 L’ensemble Ouled El Bouazzaoui , a été fondé en 1984 par quatre frères qui réhabilitent ce genre musical longtemps jugé impie et trop sulfureux. La aïta peut pourtant prendre diverses formes : tour à tour, cri de ralliement des moudjahidines (défenseurs de la foi et du pays), soupir d’amour ou complainte, elle peut aussi contenir une invocation et un appel de Dieu et des saints protecteurs. Le terme même de aïta dérive du verbe ayat, signifiant appeler ou crier en dialecte marocain. On la retrouve dans l’axe reliant Casablanca à Safi et elle existe aussi dans d’autres régions comme les plaines de Z’è, à Béni Mellal ainsi qu’au Haouz. Dans ce dernier lieu elle subit l’influence des tribus arabes et bédouines qui cultivaient cet amour séculaire pour l’improvisation poétique, le cheval, la fauconnerie et le chant de la aïta. L’ensemble est formé d’un violoniste chanteur, d’un luthiste et de deux percussionnistes. Ils sont accompagnés d’une chorale de trois chanteuses (et parfois de danseuses) qu’on appelle les chikhat (littéralement cheftaines). C’est une musique très rythmée (la percussion imite la cadence du trot du cheval et des salves de poudre), entraînante et légère, quoique quelque peu répétitive. Elle plonge l’auditeur, au travers de la très belle voix du chanteur, au cœur de la tradition des cavaliers du désert, où la chevalerie est prépondérante et la poésie de mise.

 

°MAHMOUD EL IDRISSI

(chanteur/ Compositeur)

né à la région d'El Gara et y ayant grandi , il la quitte des années après pour réaliser le reve qui le hantait : devenir un grand chanteur. Avec "Mouhal Nensak El bal", "Hal Ya tara Yehoud" et "Saber Ya Qalbi" le chanteur-compositeur Mahmoud El Idrissi s’est forgé son propre style dans la scène musicale nationale. Alliant tradition et modernité dans ses titres, il a été l’un des précurseurs de la chanson moderne marocaine.
Sa relation avec la musique remonte à l’enfance, c’est grâce à la radio qu’il développe son oreille musicale. Il commence par fredonner quelques morceaux des grands chanteurs des années 60. Sa passion prend le dessus, à 14 ans il s’inscrit au Conservatoire National de Musique de Rabat et suit, en parallèle, des cours de théâtre.
El Idrissi, fait ses débuts dans la musique en collaborant avec des auteurs et des compositeurs de renom dont Abdelkader Rachidi, Abdenbi Al Jirari ou encore
Abdellah Issami.

 

 °HABIBA EL MEDKOURI

 
qui ne connait pas sa voix qui nous a bercé depuis notre tendre enfance...qui ne se souvient pas de ses passages à la radio et à la telé..cette fille de medkouri est l'une des comediennes les mieux appreciées du grand public marocain.grande actrice , elle a joué dans de nombreux films et series televisées sans oublier ses passages au theatre.C'est une actrice complete et très professionnelle que nous citons là. Rendons lui hommage et crions tous :Bravo habiba...
 

°SAADALLAH SALAH :      

M. Salah SAAD ALLAH né en 1934 à la région d'El Gara .Grand résistant et résponsable politique.

Ex réspnsable au bureau politique de l'union socialiste des forces populaires (au coté des grands du parti :abderrahmane youssoufi ,el yazghi...) ,de l'association du "mossanadatt el kifah palestinien" et ex résponsable syndical (au niveau national). Il a été arreté en 1952 et condamné à l'exil par le colonisateur (la france) et il a notamment été victime plusieurs fois de la détention arbitraire pendant les années de plomb au coté des grands comme M.omar benjelloune , M.mohamed el yazghi...

Arrêté le 16 juillet 1963 au Siége central de l’Union Nationale des Forces Populaires, il a été détenu au Commissariat du Maarif à Casablanca pendant vingt-huit jours, avant d’être transféré au Derb Moulay Cherif où il a passé cinq jours avant d’être libéré, sans avoir été jugé.

Il a été arrêté de nouveau le 19 mars 1973, détenu pendant un mois au Derb Moulay Cherif avant d’être transféré successivement au Corbesse ( aéroport d’Anfa Casa ) où il passé 11 mois et enfin à la prison civile de Ghbiyla, à celle de Ain Borja, et à celle de Laalou. Jusqu’à sa libération suite à son acquittement par la chambre criminelle le 19 avril 1977.

 

°ABDELKADER LAKHMIRI

 

entraineur de l'équipe nationale du maroc (1959-1960)

ex joueur et grande vedette du racing club de paris en france

ex joueur du wac pendant les années 40

entraineur de l'équipe du R.A.C pendant les années 60

Abdelkader lakhmiri assis le premier à droite ( équipe du WAC 1942)

les autres célebrités d'el gara :

 

 

°BENCHIKHI ABDERRAHIM

né a el gara cet amoureux de théatre, il a beaucoup roulé sa bosse avant d'atterir comme journaliste et commentateur à la télévision marocaine(RTM).

°LES FRERES MEDKOURI

 ces deux freres isssus d'une famille Medkouri sont à l'origine de la creation de l'ecole ATTAHDIB connue non pas seulement au Maroc mais aussi ailleurs.

°KHALDOUNE

 

(artiste peintre)

..Cet originaire d'El Gara ou il est né et grandi est un artiste complet dont l'oeuvre a été exposé à maintes reprises dans de grandes galeries que ce soit au Maroc , en Europe ou ailleurs..

 

°OMAYRA MOKRAM

 

Cette jeyne Garaoui a pu se frayer un chemin dans le domaine du journalisme , elle est actuellement journaliste à la chaine sportive sattelitaire Arriyadia.

 

 

Ayants résidés à El Gara:


°IZZA GENINNI

 

(réalisatrice et fille d'un ancien marchand de céréales à EL GARA)

 

 

Née à Casablanca en 1942.   
En France depuis 1960.

- Etudes de lettres et de langues étrangères à la Sorbonne et à l’Ecole des Langues Orientales
- De 1966 à 1970 : chargée de l’ accueil et des relations extérieures aux Festivals de Tours et d’Annecy.
- De 1970 à 1986 : directrice de la salle de projection privée, le Club 70.
- En 1973, création de la société SOGEAV ( aujourd’ hui dénommée OHRA ) pour la promotion de films marocains, (1001 mains, Alyam, Alyam, Transes…) la distribution des films en Afrique  ( Rue cases nègres, Bob Marley, Reaggae sunsplash...), la représentation mondiale de film africains, la production de
films de long métrage ( Transes, Zeft, Hadda...), la distribution en salles (Baiser de Tosca, Ablakon...).

FILMOGRAPHIE :

 

- De 1987 à 1992: production et réalisation de la série documentaire
« MAROC, CORPS ET AME », qui comprend les films:
Aita - Louanges - Des luths et délices - Gnaouas - Malhoune - Rythmes de Marrakech - Chants pour un Shabbat - Cantiques Brodés - Vibrations en Haut Atlas - Nuptiales en Moyen Atlas - Moussem (Prix Jules Verne 91).
- 1994 : Auteur réalisateur du film « Retrouver Ouled Moumen » (50’).
(Prix du Festival du Film d’Histoire, Pessac 95).
- 1995 : Auteur Réalisateur des films « Concerto pour 13 voix » (90’) et « Voix du Maroc »: Montage de 60’ d’après la série documentaire « Maroc Corps et Ame »
- 1997 : Auteur réalisateur des films « Pour le plaisir des yeux... »,
et « La route du cédrat, le fruit de la Splendeur »
- 1998 : Auteur du livre « Maroc, Royaume des 1001 Fêtes ». (Editions Plume )
- 1999 : film: « Tambours Battant » ( 52’ )
- 2001 : film: « Cyberstories » (30')
- 2002 : Projet de long métrage: « Lettre à Rita »
- 2003 : Edition du DVD Voix du Maroc (éditions Montparnasse)
- 2004 : Edition de la série « MAROC, CORPS ET AME » (édition Allied-Acome), en 5 DVD: Transes marocaines - Danses et cadences marocaines - Fêtes et fantasias au Maroc - Racines judéo-marocaines - Hazanout, Chants sacrés.
- 2006/ 2007 : Noubas d’ or et de lumière – long métrage documentaire musical
- 2008-2009 : En développement : QUEJIO

Bibliographie

Izza Génini est auteur de nombreux articles et des textes d'un CDROM sur la culture marocaine « MAROC RYTHMES ET CULTURES » (produit par PROJECT IMAGES FILMS).
Auteur des textes de deux ouvrages:
- MAROC ( ed Richer/Vilo, )
- MAROC ROYAUME DES 1001 FÊTES (Ed Plume/Flammarion)

 

 

°SAHRAOUI FAQUIHI 

 

il a enseigné pendant quelques années à El Gara ce qu'il lui a permis d'écrire un beau roman "le tableau noir" et il y a consacré tout un chapitre sur El Gara.Parmis ses autres publication je citerais : "l'impasse" édité par la maison d'édition " dar annajah aljadida"...

Actuellement il travaille comme traducteur Arabe-Francais à Casablanca ou il vit .

Adresse : 103, Av. Prince Moulay Abdellah casablanca .

GSM : 075 10 90 18 email :

faquihi@yahoo.fr

 

EL GARA

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site